Amitié sur la planète

  • Cornélia, ancienne étudiante allemande du début des Équipes vient tous les ans à l’Assemblée générale !!!!!
  • Mohammed, artiste Palestinien, réside à Gaza. Il enseigne l’art et l’histoire de l’art au collège des beaux arts, à l’Université Alaqsa.
  • So Young, de Corée nous remercie de l’avoir aidée à « comprendre le système pour lire entre les lignes, ce qui n’est pas toujours facile… ».
  • Maya, de Grande Bretagne, nous invite chez elle.
  • « Recordar es vivir. Mil Gracias », nous écrit Krizia, du Panama.
  • Amirouche, étudiant algérien : « Quand on arrive dans un pays étranger, on se sent comme un orphelin, aux Équipes, on se sent adopté, frères de cœur ».
  • Liu, de Chine : les Équipes sont fondamentales pour la réussite de notre séjour et de nos études en France.
  • Paroles de doctorants : les Équipes nous permettent de ne plus être seuls, enfermés dans nos recherches et privés de dialogues en français.
  • Thérèse, étudiante viennoise de 1976 : En lisant le bulletin et en regardant les photos, je sens quelque chose comme le »mal du pays ». Déjà à mon temps c’était formidable, ce que vous avez offert à nous, les étrangers et étrangères.
  • Linda, étudiante australienne de 1973 : J’ai les souvenirs affectueux de beaucoup de gens là. J’ai eu la chance de travailler avec les Équipes !!
  • Wan Chin, de Chine : « C’est non seulement la grammaire, la langue française que vous apprenez aux étudiants étrangers, c’est aussi une vie culturelle typique française que vous voulez nous montrer ».
  • Zhihan, de Chine : Le soir de Noël, après la fête dans une famille française, on est passées par des quartiers remarquables, je les ai notés dans ma tête pour les visiter avant mon départ. La Seine s’écoulait tranquillement et les lumières étaient étincelantes comme si les étoiles étaient tombées dans la rivière. Les chants de la fin de la messe traversaient les murs de Notre-Dame de Paris et sont arrivés à mon cœur. La chanson des anges encourageait les gens à rentrer et à dormir dans la paix.
  • Thérèse, étudiante autrichienne de 1976 : En lisant le bulletin et en regardant les photos je sens quelque chose comme le « mal du pays ». Déjà à mon temps c’était formidable, ce que vous avez offert à nous les étrangers et étrangères, j’ai beaucoup apprécié ce que vous avez fait pour nous, et cette « œuvre » semble s’être épanouie encore. Voyant ce qui se passe à Paris comme violence et terreur, votre association est bien l’opposé, vous semez les grains pour une autre société, pour un monde meilleur ! De toute façon, toutes mes félicitations ! De ce point de vue je regrette de ne pas vivre à Paris, j’aimerais bien prendre part, partager avec vous. Je ne connais rien de semblable à Vienne.
  • Linda, étudiante australienne de 1973 : Ce soir quand il est le temps fort de l’hommage à Paris je penserai à tous les Français. Il y a beaucoup de tristesse parmi mes amis australiens. Moi, je suis coincée observant l’écran avec France-Télévision. C’était affreux !
  • Zhihan, étudiante chinoise : Chers amis, j’espère que vous allez bien. Je suis vraiment désolée pour les attaques à Paris, bon courage à toutes et tous! Grâce à l’équipe, je trouve ma famille française et je ne suis plus solitaire. Je trouve aussi ma maman française. Je me disais tout le temps, « t’inquiète pas, tu as Perrine, elle est à côté de toi » Grâce à l’équipe, je connu les Français : gentils, désintéressés et généreux….Enfin, je voudrais dire : vive la France ! Je vous embrasse.
  • Nan, étudiante chinoise : Notre association est une maison d’ange pour moi, parce que j’ai la chance de rencontrer beaucoup d’amis et amies sympathiques. Martine est comme ma grand-mère française qui m’a partagé les expériences et les sentiments précieux dans la vie ; Francine est très gentille de nous préparer le gâteau de lundi, on travaille tous les lundis et on parle beaucoup le cinéma aussi ; Catherine est toujours très patiente de travailler avec moi les mercredis en essayant de trouver de jolies expressions…elles m’ont beaucoup aidé à améliorer la langue et la rédaction. D’ailleurs, grâce à Jacqueline, j’ai trouvé une famille d’accueil très sympa, donc j’ai une nouvelle amie Christine dans mon quartier. Dans notre atelier du théâtre, Agnès et Véronique nous accompagnent d’apprendre l’art de s’exprimer ainsi que le plaisir du théâtre…En somme, j’ai plein de très beaux souvenirs avec notre association, je tiens cette occasion à vous dire merci au fond du cœur !
  • Najah, libyenne : C’était avec un grand succès que j’ai présenté ma première communication devant les étudiants de Master 2 à l’INALCO, à Bucarest, au cours d’une conférence internationale sur les langues arabes parlées. Je remercie ici les animateurs des Équipes qui m’ont soutenu en particulier Soeur Marie-Henriette qui m’apporte des conseils sur différents sujets. Mes remerciements vont vers Monique et Pierre qui eux aussi, me font des remarques très précieuses. Je suis très contente des Équipes.

Et beaucoup d’autres…

Comments are closed.